La mérule ou la lèpre des maisons !

Peyrache Traitements labellisée RGE
20/02/2015
Peyrache Traitements Saint-Etienne
24/02/2016
Voir tout

La mérule ou la lèpre des maisons !

La mérule (ou le mérule), également appelée « lèpre des maisons » (ce qui veut tout dire..), est un champignon qui constitue un véritable fléau… pour nos maisons ! Il s’attaque aux bois, cartons etlivres dans les pièces humides de votre maison, avant de déguster tout l’édifice, qu’il faut parfois détruire.

La mérule : l’ogre des boiseries

Les boiseries des anciennes maisons, humides et mal ventilées, ou des résidences secondaires inoccupées pendant de longs mois font le bonheur de ce champignon qui n’a rien de comestible.

Par ailleurs, la mérule se développe de façon impressionnante car elle peut atteindre 8 mètres, se propageant dans tous les sens, de 4mm par jour. Plus l’atmosphère est confinée, plus elle grandit vite!

La mérule, un fléau pour des communes entières

Non seulement la mérule peut vouer un logement à la destruction pure et simple mais elle peut aussi infester des communes entières par le biais des bâtiments mitoyens. Des communes victimes d’inondations peuvent alors se retrouver, quasiment du jour au lendemain, littéralement infestées…

Par ailleurs, la mérule se déplace facilement. En effet, l’homme, le vent et les animaux sont des vecteurs qui permettent ainsi aux spores, qui se logent dans les plinthes, les planchers, les cloisons et les plafonds, d’envahir une région. En conditions qui ne lui conviennent plus, le champignon nemeurt pas mais entre en période de latence et est prêt à se « réveiller » dès que les conditions d’humidité et de température sont à nouveau favorables. Mérule – Le saviez-vous ?

La mérule se développe dans l’obscurité (derrière les plinthes, dans les plafonds, sous les revêtements de sols) et, souvent, ce n’est que lorsque le bois est complètement attaqué et tombe en poussière, que l’on s’aperçoit de sa présence.

Dans certaines régions (notamment en Bretagne), le propriétaire de l’immeuble a l’obligation de signaler toute attaque de mérule en mairie ou à la préfecture.

L’éradication de ce champignon est réglementée et seules des sociétés spécialisées peuvent intervenir.

La mérule (ou le mérule), également appelée « lèpre des maisons » (ce qui veut tout dire..), est un champignon qui constitue un véritable fléau… pour nos maisons ! Il s’attaque aux bois, cartons etlivres dans les pièces humides de votre maison, avant de déguster tout l’édifice, qu’il faut parfois détruire.

La mérule : l’ogre des boiseries

Les boiseries des anciennes maisons, humides et mal ventilées, ou des résidences secondaires inoccupées pendant de longs mois font le bonheur de ce champignon qui n’a rien de comestible.

Par ailleurs, la mérule se développe de façon impressionnante car elle peut atteindre 8 mètres, se propageant dans tous les sens, de 4mm par jour. Plus l’atmosphère est confinée, plus elle grandit vite!

La mérule, un fléau pour des communes entières

Non seulement la mérule peut vouer un logement à la destruction pure et simple mais elle peut aussi infester des communes entières par le biais des bâtiments mitoyens. Des communes victimes d’inondations peuvent alors se retrouver, quasiment du jour au lendemain, littéralement infestées…

Par ailleurs, la mérule se déplace facilement. En effet, l’homme, le vent et les animaux sont des vecteurs qui permettent ainsi aux spores, qui se logent dans les plinthes, les planchers, les cloisons et les plafonds, d’envahir une région.
En conditions qui ne lui conviennent plus, le champignon nemeurt pas mais entre en période de latence et est prêt à se « réveiller » dès que les conditions d’humidité et de température sont à nouveau favorables.
Mérule – Le saviez-vous ?

La mérule se développe dans l’obscurité (derrière les plinthes, dans les plafonds, sous les revêtements de sols) et, souvent, ce n’est que lorsque le bois est complètement attaqué et tombe en poussière, que l’on s’aperçoit de sa présence.

Dans certaines régions (notamment en Bretagne), le propriétaire de l’immeuble a l’obligation de signaler toute attaque de mérule en mairie ou à la préfecture.

L’éradication de ce champignon est réglementée et seules des sociétés spécialisées peuvent intervenir.